Contact : MJC de Saint-Auban - 04 92 64 17 24 - carrefourdescultures.mjc@gmail.com 

Collectif « Regarde sous tes fenêtres »

 

Compte-rendu de la réunion du 27 avril 2016

 

 

Proposition des Amis de saint Auban 

Projet de mettre en place un marché des créateurs, commerçants artisanaux uniquement, le feront une première fois Samedi avec environ 35 participants (Un chiffre qu'on peut garder en tête) Ils voudraient le mettre en place avec nous pendant le festival de journée et pourquoi pas en nocturne 

      -> Avis, proposition acceptée ;  appuie la mixité, mais pour pas d'éparpillement il faut organiser l'espace, du coup proposition de mettre ça en place le jeudi ( Place libre les forains ont un jour de décalage et arrive que le lendemain) Route à bloquer
du coup ils se mettent en lien avec la commission de programmation (Anne qui a le numéro du président) 

 

 

Rencontre jeunes (Chloé)

Pour créer un lien entre toutes les MJC
Jeunes de Cannes -> Dont 3 Artistes amateurs qui voudraient s'intégrer à la progra ; un one man show, exposition de manga, et des vidéastes ? Projection/ filmer festival )  Là pour ? 
Jeunes d'avignon -> Déjà une première rencontre avec la MJC de Saint Auban. Viendraient en colonie pendant une semaine et seraient bénévoles ( à organiser pour pas qu'ils soient éparpillés) 

Centre Social de Marseille -> Proposent des ateliers d'écritures et une impro de hip-hop en interaction avec le publique  (Question des frais de déplacement ? )
+ A voir la MJC de Laragne

Intervention du collectif Chouf-chouf sur l'éducation populaire 

 

 

Organisation Pratique 

Hébergement 

1 Maison pour 4 personnes    Jeudi Vendredi Samedi 

1 Maison pour 1 personnes   Mardi Mercredi Jeudi

1 Maison pour 3 personnes   Vendredi 

1 Maison pour 3 personnes   Vendredi  

1 Maison pour 1 personnes   Vendredi Samedi 

1 Maison pour 3 personnes   Vendredi Samedi 

1 maison pour 2 personnes    La semaine

 

Ainsi que tente matelas et couverture
Penser à en parler un petit déjeuner de la marelle (Sabine Lisa Andy et Sophie qui y vont) 

Propositions : 
Michèle -> Deux places
Sophie -> Quatre places
Lisa -> Deux places 
Valérie -> Une place (mercredi, jeudi, vendredi)

 

Forum Samedi 10-16h
Petit forum avec peu de passage pour présenter tous ce qui se passe cet été pour les jeunes 

Eric passe à 8h30 pour installer en stand qui sera en occupation libre 

 

Pt’i déj à La Marelle jeudi 12 mai
Iront Andy, Lisa, Sabine, Sophie.

 

Point par commission

Finance

 • Crowdfunding : grand besoin d'images et de rushs pour faire le teaser/promo (Julie qui tente de les recup)

 • Question de la discosoup, pas de demande de don pendant (perdrait de son essence ) mais le dimanche d'après

  • Atelier Si avec centre, complication de l'organisation, possibilité d'être payé (mais dans ce cas au pot commun ? ) du coup problème de législation, dur de mélanger les jeunes du centre et hors centre. Donc un atelier sur mesure ? 

 

Communication

  • Hélène travaille sur un rendu qu'elle partagera la semaine prochaine

  • Dossier de présentation fini
  • Lisa écrit un petit texte pour les agenda estivaux, genre télérama tout ça
  • Newletter ( collectif/ hors collectif ) 
  • Bientôt commencer à annoncer le festival (voir plan de comm)

  • Format affiche  
             70x100 (route) 40x60(commerce) Flyer pliable (A3) Petit flyer (7x10 ou 10x15) 

  • organiser un point presse 

             Journal du festival mural, qui commencera même un peu avant lui, (sert de comm donc) 

             Live de radio ? Fréquence mistral ou Radio zinzine ? 

  • Jeunes formés à la prise de son d'Avignon ? 
  • Toucher centre de loisir en comm 

 

Programmation 
  • Expo qui se dérouleront tout au long du festival, mais aucune responsabilité / surveillance des oeuvres,  chaque artiste doivent monter démonter le soir, pendant trois jours l'exposition ou un jour chacun ? 

  • Idée de débat et échanges ? 
                Chouf-Chouf sera là toute la journée de samedi ; à ouvrir une feuille d'inscription mais p ur ça il faut le thème ? 
  • Fanfare qui clôture et qui se déplace jusqu'au concert pour faire le lien 

 

Technique 

Cf tableau des espaces jardin

 Pour toute demande s'adresser à Mme Carmona ! 

 • Besoin de stockage de matériau -> Chez Lisa et Guy 
 • Besoin de Litos et de Lattes Tissus palettes ( Liste à faire pour Achille et Ventura) 
 • Besoin de peintres - > Charlotte et Michèle ( peinture à recup à la décheterie ) 
 • Ramener bancs en palette 

 

Temps de travail par commission

Création de la commission catering !

 

Prochaine réunion : mercredi 25 mai à 18h30

 

 

Compte-rendu de la réunion du 24 février 2016

 

20 personnes présentes – 8 personnes excusées

Prochaine réunion : mercredi 23 mars, 18h30, MJC de Saint-Auban - C'est ouvert à tous. Bienvenue !

 

Date du festival

Le comité des fêtes nous informe que la fête votive a été déplacée cette année du 21 au 23 juillet et que, le bâtiment CAIC ayant été vendu, les festivités du samedi soir pourraient être déplacées sous la halle et dans la rue. Il n'y aura rien vendredi (à part les manèges), un bal et un repas samedi, pas de course cycliste.

Après un tour de table, il est décidé à l'unanimité de continuer à lier le festival à la fête votive afin de mêler les publics. Cet argument semble plus important que l'idée de garder toujours la même date pour le festival. Le festival qui aura lieu en même temps à Manosque risque d'attirer du monde, mais il y a de toutes façons des événements un peu partout tout l'été, et puis tous les habitants du territoire ne vont pas aller écouter des concerts à Manosque. Le long week-end du 14 juillet risque aussi de vider Saint-Auban.

Donc : le festival aura lieu la semaine du 18 juillet.

 

Lieux

Place Pechiney jusque sous la halle, et jardin de l'hôpital. Afin d'être plus présents dans l'espace public et dans différents quartiers, des formes déambulatoires, annonçant les spectacles à venir et invitant la population à venir dans le centre, sont envisagées.

La programmation sera partagée entre la rue et le jardin, les spectacles dans le jardin permettant d'attirer les gens vers les expos qui s'y trouveront.

Réfléchir à la com', à la signalétique, pour inviter le public à entrer dans le jardin. Idée d'un habillage du portail. Marquer en vue « entrée libre »… Avoir des crieurs et des infos fixes.

 

Une programmation commune avec la fête votive ?

Le comité des fêtes a un budget pour payer un orchestre pour le bal, le festival cherche des moyens pour rémunérer des artistes professionnels. Serait-il envisageable de faire une programmation commune ? Pourquoi pas, mais a priori pas cette année, car des groupes ont déjà été engagés.

 

Partenariat avec la Fédération des MJC

La Fédération des MJC, dont deux représentantes sont présentes, souhaite proposer aux MJC un moment de rencontre, d'éducation populaire et de débats citoyens entre les jeunes de différentes MJC. Ce moment pourrait se dérouler pendant le festival. Un appel sera lancé aux MJC de la région pour que leurs jeunes puissent participer aux ateliers artistiques du festival, présenter des créations, débattre… On verra si des MJC s'en saisissent. Si la mayonnaise prend, la Fédération pourra participer financièrement au festival. En tout cas, cette proposition correspond bien aux objectifs du festival : permettre à des artistes amateurs, notamment des jeunes, de côtoyer sur scène des artistes professionnels ; susciter le débat citoyen et la réflexion collective…

 

Partenariat avec le centre de loisirs

Il est décidé de prendre rendez-vous avec l'équipe de la Tanière pour organiser la participation des enfants à un ou plusieurs ateliers du festival. Le vendredi après-midi serait un moment idéal : les parents venus récupérer leurs enfants pourraient avoir envie de venir voir les spectacles, les expos…

 

Communication

On décide de garder certains éléments graphiques de l'affiche de l'an dernier pour que la com' reste identifiable. Une graphiste contactée par Léo est mise en contact avec Anne et Julie.

Sur le teaser vidéo on ajoute : « Rencontre de jeunes inter MJC ».

 

Budget

On se fixe comme objectif de réunir au moins 5 500 euros, dont 3 000 en financement participatif sur internet. C'est le minimum pour défrayer les artistes (sans les payer). Les recettes des chapeaux seront destinées aux artistes. Si des subventions sont obtenues, elles permettront de les rémunérer.

 

 

 

 

Compte-rendu des commissions 

réunion du 24 février 2016

 

 

 

Compte-rendu groupe finances

 

- On va faire un budget prévisionnel en ne tablant sur aucune subvention, pour évaluer comment le festival peut s'autofinancer au plus juste.

 

- Lancer un financement participatif sur internet. Andy choisit un site. Il faut prévoir 8 % de commission au site et des contreparties. 1 500 euros maximum. On enverra un mail aux signataires de la pétition MJC pour leur proposer de soutenir le festival (Lisa). On a besoin des teasers vidéo et d'un court texte de présentation pour lancer ça.

 

- Mécénat d'entreprises : y aller directement avec un court dossier de présentation. Contrepartie : projection du logo de l'entreprise pendant les concerts. Sur un mur, pas directement dans le champ de vision de la scène.

 

- Placer à nouveau des boîtes chez les commerçants.

 

- Chapeaux : oui si pas de sub pour payer les artistes. Les recettes des chapeaux iront aux artistes.

 

- Demandes de nourriture : faire le point sur ce qu'on a dû acheter l'an dernier, pour anticiper sur ces produits. Prévoir plutôt des repas sans viande et produits laitiers. Chercher de quoi faire des gâteaux.

 

 

Compte-rendu groupe occupation de l'espace

 

- Julie a fait un point sur les différentes demandes à effectuer :

- Théâtre Durance: une demande officielle doit être faite auprès de la directrice et de Momo pour le matériel technique et les loges,

- Mairie : plan de circulation (autorisations de barrer des rues)

- Service technique : barrières, benne, scène, passages de câbles, armoire électrique, tables et bancs, 1 ou 2 pro-tentes 3x3. Demander l'ouverture des toilettes publiques sur la période.

- Il y a aussi le dossier sécurité

 

- Toutes ces demandes seront possibles quand les dates seront fixées (retour comité des fêtes sur l'emplacement de la fête de St-Auban), et les lieux déterminés. Julie il faudrait que tu nous communiques les "dossiers de 2015" pour que nous nous appuyons dessus.

 

- Cette année le CAIC (Centre de formation) ne sera pas à notre disposition pour les loges. Si le service technique nous prêtes 2 pro-tentes 3x3 c'est top.

 

- Guy est ok pour centraliser les besoins du catering (branchements, plomberie :)) ...

(Je n'ai pas son mail vous voulez bien lui faire suivre?)

 

- Appels à récupération en tout genre, un frigo, des matériaux pour la signalétique, la déco ...

 

 

Compte-rendu groupe comm

 

- Le collectif : informer de son existence, des réunions, etc : habitants, commerçants, associations (Les amis de Saint-Auban, le comité des fêtes), élargir au Pays. Par bouche à oreille, par voie de presse, bulletins municipaux, par mail à raison d'un par mois. ? Collecter contacts presse et commerçants qui nous ont soutenus l'année dernière. Penser à apporter des cacaouètes pour les réunions !!

 

- L'appel à projets (programmation) : cf. groupe programmation

 

- L'affiche : lancer un appel aux membres du collectif. Pour l'instant Elodie s'est proposée.

 

- Le festival : commencer à communiquer sur le festival un mois avant.

 

- Outils : bouche à oreille, mails, presse écrite et radio, web, réseaux sociaux, affichage, agendas culturels... Calendrier et budget comm à faire

Collectif « Regarde sous tes fenêtres »

Compte-rendu de la réunion du 2 juillet 2015

24 personnes présentes – 7 personnes excusées

 

COMMUNICATION

La programmation est bouclée et affichée au mur. Des flyers en N/B sont réalisés et imprimés le vendredi pour être distribués pendant les Escapades. Tout le monde est invité au pliage… Des tracts sur les ateliers enfants ont été distribués dans les écoles en fin de semaine. Un tract-affiche en couleurs va être bouclé dans le week-end et commandé à un imprimeur. Un atelier graff pour créer des banderoles démarre ce dimanche matin sur le marché.

 

MEDIATION

Important de communiquer avec toutes les associations, lors des différents évènements. Angeline s’occupe de la Marelle (sardinades le vendredi 10 juillet, tout le monde est invité !)

 

LOGISTIQUE

On manque de barnums !

 

Lucette va contacter le vélo club de St Auban, toutes les autres pistes sont bienvenues.

 

Hébergement des 9 artistes (peut-être quelques autres personnes) Plusieurs possibilités : hébergés chez Angélique et Kevin (4), Julie (3) et Lisa (2) ou sous tentes sur le lieu du festival. Ils seraient alors accueillis pour douches et petits déj’ chez Angélique et Kevin, Sophie, Amèle, Lisa (possibilité aussi à Château chez Michèle).

 

A FAIRE : demande l’autorisation d’utiliser les douches et vestiaires du stade (Sophie). Arrêtés municipaux : on n’a pas de nouvelles. Le théâtre et la mairie ont validé nos demandes de matériel technique, chaises, tables. Equipe technique : Yann supervise, Andy et Eric (musicien, présent les 16 et 17, pas le 18) prennent également la responsabilité du matériel et de la technique, Ventura les aide.

 

FINANCEMENTS

La piste sub’ est morte, on laisse tomber l’idée du loto, trop court pour organiser. L’association Sam, qui va être dissoute, devrait transférer 1 000 euros à la MJC pour le festival, mais les démarches prendront du temps : il faut avancer l’argent. Pour collecter de l’argent : vous pouvez demander à Sophie des reçus que vous donnerez aux donateurs.

 

RESTAURATION

(sur ce point voir doc + actualisé, à venir) Le Point Rencontre peut être sollicité pour quelques repas. Le mardi et le jeudi midi, il y a le repas partagé au Point Rencontre : y aller ? Possibilité de demander à une personne de confectionner une paëlla. Installer des frigos ? Non, on mettra des grandes bassines, chacun apportera une bouteille glacée de chez lui, et on demandera à Olivier et Ali pour stocker ou prendre de la glace chez eux. Aller voir Lulu de la cave à vins (Mélanie s’en occupe) Buvette : l’idée du prix libre est abandonnée, on décide de vendre à petit prix pour faire entrer un peu d’argent (prix d’achat x 0,5). On décide de proposer à trois petits restaurateurs de tenir des stands le vendredi soir, pour le public. On leur demande 10 % de leur chiffre d’affaires. - Titou (traiteur créole : Cécile) - Cargo (choisir une spécialité : Kevin) - Pizzaïolo de Volonne (Nathalie) - Ali (kebab : Amèle) Atelier cuisine/repas partagé : Cécile, Mélanie, Sabine, Michèle, et tous les volontaires. Jeudi 16 juillet à 17h. Une liste de bénévoles avec les disponibilités de chacun va être faite (Charlotte).

 

EXPRESSION CITOYENNE/PROGRAMMATION

Idée de la boîte aux lettres pour recueillir les écrits des habitants, à poser dans la ville et à lire (peut- être) pendant le festival. Guy la fabrique. On la décorera et on inscrira une ou plusieurs questions : « C’est quoi la culture pour toi ? » « L’art, ça sert à quoi ? » Mur d’expression Pour le mur pérenne : on n’a pas demandé l’autorisation !!! A FAIRE Pour le non pérenne : cellophane Bibliothèque participative : voir le fonds documentaire de la Marelle. Chacun peut prêter un ou plusieurs livres qu’il souhaite partager. Lecture dans le cabinet de curiosités : chacun est invité à lire un texte de 7 minutes, de son choix. Anne prend les inscriptions. Que chacun essaie de venir lire au moins une fois, et surveille : s’il y a du monde et que personne n’est là pour lire, on y va !

Compte-rendu de la réunion du collectif « Regarde sous tes fenêtres »

du 22 juin 2015

MJC de St-Auban, 17 personnes présentes

 

 

Retours des groupes de travail

A la réunion du 8 juin, 5 groupes de travail avaient été constitués. Trois d’entre eux se sont réunis depuis et ont commencé à avancer. Un membre de chaque groupe fait le point sur les principales discussions, propositions, décisions à prendre, et sur les problèmes à régler. Certains sujets sont discutés en enrichis.

 

Groupe 2 : Démarches administratives, partenariats avec les associations, technique, logistique

 

  • Une lettre a été déposée en mairie pour demander l’autorisation d’occuper l’espace. Pas encore de réponse. Mais Philippe Bertrand, adjoint au maire, est présent et indique qu’il nous faut donner au plus vite la liste des endroits à occuper pour que des arrêtés soient pris afin de bloquer les rues à la circulation. A faire très rapidement, en se rendant au service administratif.

 

  • Lettre déposée aussi au théâtre pour demander le prêt du matériel son et lumière. Pas encore de réponse.

 

  • Besoin de barnums. Où les emprunter ? Compagnie Chiendent : réponse négative. Biabo ? (Yan). Un musicien de Dabisse ? (Laetitia) La réserve géologique de Digne ? (Jean)

 

Groupe 3 : Financements, sponsors, chapeaux

A l’état de réflexion, pas encore d’actions. Vers qui se tourner pour les financements ?

 

  • Voir ce qu’il y a en ce moment comme demandes de subventions à faire. Viendrait alors après le festival.

 

Solliciter les habitants et commerçants. Créer un tract et déposer une tirelire chez les commerçants. Remarque : les habitants vont être sollicités pour différentes formes de soutiens. Faire un tract unique ?

 

  • Solliciter les entreprises, à l’échelle du Pays. Le groupe est en train de rédiger une lettre type. Voir aussi les producteurs maraîchers.

 

  • Proposition de Lucette : un loto géant sur la place ?

 

Questions : - la MJC serait-elle trésorière du festival ?

  • Fait-on une buvette payante ?

 

Groupe 4 : Nourriture, logement, bénévoles

Ce groupe n’a pas pu se réunir. Comme le groupe 3 manque de monde et que les différentes recherches de soutiens se recoupent, il est décidé de fusionner les deux groupes.

  • Une décision a été prise : il y aura séparation du lieu de festival (en centre-ville) et d’hébergement (chez l’habitant).

 

Groupe 5 : Programmation, participation citoyenne, communication

 

Où en est-on ?

  • Une dizaine d’artistes et intervenants locaux, de France, et d’Europe ont confirmé leur venue. De nombreuses autres pistes ont été lancées.

  • Le Comité des fêtes a été contacté. Par rapport à la fête votive, on peut programmer : vendredi toute la journée/soirée – samedi jusqu’à 21h (dernier spectacle à 20h). jours précédents : libre.

  • De nouvelles propositions sont évoquées ce soir : une expo de Xavier Moreno, peintre catalan : des lectures de texte en public (Lucie ?) ; un stand de l’Institut d’études occitanes avec des livres (qui pourrait s’ouvrir à des livres sur d’autres sujets) ; un atelier clown de Jean.

 

Décisions

  • La programmation nécessitant de la technique (scène, sono…) sera arrêtée le 29 juin. D’ici là, il faut que chaque artiste envoie une fiche projet (le doc est en ligne sur www.carrefourdesculturesmjc.org – rubrique festival). Julie va centraliser la programmation. Au-delà de cette date, on laisse le champ ouvert à d’autres spectacles/animations, mais cette fois sans assurer la technique.

  • Projection du film « Regarde sous tes fenêtres » sous la halle. Pour d’autres projections, ça nous semble un peu compliqué en raison des droits d’auteur… On a peu de temps à consacrer à ça, mais s’il y a des propositions libres de droit pourquoi pas.

 

Propositions à débattre/valider

 

Le débat

Nous proposons de nous concentrer sur un débat, qui pourrait réunir plusieurs intervenants : un animateur principal pour assurer un débat vivant et participatif, qui faudrait rencontrer avant (Piles, Ligue enseignement). Et des représentants d’associations/universitaires invités, venus de l’extérieur, qui apporteront leur regard.

La thématique serait en gros : « Quel avenir pour la culture comme vecteur de lien social ? » Elle serait affinée au cours de la semaine précédant le festival, grâce aux différentes collectes de parole citoyenne.

 

Comment favoriser l’implication citoyenne ?

  • Par des ateliers toute la semaine du festival : fabrication du char-buvette ; collecte de parole et de portraits (atelier « journal » porteur de parole, reportage photo, mur d’expression) ; déco de la place

  • Par des signes distinctifs : chaise devant chez eux, banderole/inscription aux fenêtres

  • Par la convivialité : concert/apéro… Organiser un pic nic citoyen avant/en ouverture du festival ?

 

On a besoin de creuser :

  • Le char-buvette : comment, où, quels matériaux… besoin de bricoleurs ! Le frère de Charlotte, charpentier, propose de donner un coup de main au début de la semaine d’atelier et éventuellement le soir. Il nous a dit de trouver avant tout un essieu de voiture ou de caravane. Nathalie a une remorque qui ne lui sert plus. Autre piste : Thomas (Groupe Rêve). Autre idée pour fabriquer le char-buvette, version + légère : à partir de conteneur-poubelle en plastique (se renseigner auprès du Sidevom, Guy se renseigne sur certaines poubelles…). Décider si on fait quelque chose de lourd à tracter avec véhicule à moteur, ou de plus léger. Former un groupe char-buvette qui décidera. L’idée, c’est qu’il y ait du bricolage en ville quelques jours avant le festival.

 

  • Comment communiquer sans argent ? Améliorer la diffusion des infos sur Facebook. Laetitia s’en occupe. Idée d’une animation sur le marché, un peu spectaculaire (Jean). Banderoles : demander à l’équipe Graf de la MJC. Lucie, de l’association Art et Culture, fera le relais. Recontacter Fréquence Mistral. Avoir une identité visuelle qu’on retrouvera sur tous les supports.

 

  • Le mur d’expression : mobile ? fixe ? papiers collés ? si mobile où sera-t-il exposé ensuite ? cellophane ?

  • Besoin de reporters photo/vidéo

 

Travail en deux groupes sur deux thèmes : l’argent, et « qu’est-ce qu’on veut dire ? » Chaque groupe traite les deux thèmes.

 

L’argent

  • Les deux groupes pensent que c’est préférable de faire un chapeau « pot commun », qui sera ensuite réparti entre les artistes, plutôt que des chapeaux individuels : les artistes qui passeraient à la fin risqueraient de ne rien avoir. Et puis, le festival est une démarche collective. MAIS : peut-on décider ça à la place des artistes ?

  • Si chapeau commun : en avoir plusieurs, tous estampillés festival (logo, couleur…

 

 

Le fil conducteur

  • Les deux groupes sont d'accord pour que ne soit pas mis de côté le travail entamé depuis février par Curiosités de Mémoires. Question de l'articulation de 'la culture' et 'des cultures' (régionales), du particulier et du général.

  • Question des rapports artistes-spectateurs. « La culture c'est nous. »

Collectif « Regarde sous tes fenêtres » - Réunion du 8 juin 2015

33 personnes présentes

 

Vous pouvez aussi télécharger le compte-rendu : le tableau sera plus lisible !

 

 

Les groupes d’action

Les couleurs sont reprises dans le tableau pour répartir les tâches entre les groupes. Chacun peut s'inscrire dans plusieurs groupes s'il le souhaite. Les groupes sont faits pour coordonner les différents domaines, mais ils demanderont des renforts quand ils en auront besoin, et rien n’empêche chacun de participer là où il en a envie.

 

Groupe 1 : Centralisation – 3 personnes

Son rôle consiste à faire le lien entre les différents groupes, à vérifier que tous les besoins sont pris en compte, à coordonner si c’est nécessaire, à faire circuler les infos à l’issue des réunions…

 

Groupe 2 : Démarches administratives, partenariats avec les associations, technique, logistique

S’occupe des formalités pour l’occupation de l’espace public. Discute avec le Comité des fêtes pour s’harmoniser avec la fête votive. Gère les installations de scènes, stands, les transports, etc. Organise la recherche de bénévoles.

 

Groupe 3 : Financements, sponsors, chapeaux – 5 personnes

Cherche des soutiens financiers et en nature. Réfléchit aux formes de sollicitation des partenaires et des citoyens. Pendant le festival, prend la parole pour expliquer la démarche (comment financer l’art sans sub) et fait circuler le chapeau.

 

Groupe 4 : Nourriture, logement, bénévoles

S’occupe de collecter de la nourriture (récup’), de gérer le stockage, et de piloter la préparation des repas. Prospecte auprès des habitants pour trouver des hébergements, des tentes etc, puis les gérer.

 

Groupe 5 : Programmation, participation citoyenne, communication

Prépare la programmation artistique, les débats, les ateliers et les animations, et réfléchit aux moyens de susciter l’implication des habitants, en tenant compte des questions ci-dessous. Réalise les supports de communication et organise leur diffusion. Sollicite des intervenants extérieurs.

 

Questions posées

- Quels sont les objectifs de ce temps ?

- Quelle est la place des jeunes dans le Carrefour Moyenne Durance ?

- Quelle est la place des projets participatifs ?

- Est-ce que ça peut être un moment de rencontre, de discussion, de table ronde ?

- Faire une manifestation avec des artistes bénévoles n’est pas une fin en soit, il faut que ce soit un moment d’échange, inviter des jeunes aux tours de table.

- Comment on implique les habitants dans cette idée de se réapproprier l’espace public ?

- Que le citoyen soit acteur autant que spectateur

- Comment réanimer la cité ?

- Comment susciter l'intérêt sur la vie politique de notre cité et sur l'emploi de l'argent public ?

- Comment reprendre du pouvoir citoyen dans l'organisation sociale, financière, culturelle de notre société ?

- Comment susciter l'intérêt à la vie politique de notre cité et à l’utilisation de l'argent public -l'argent du citoyen ?

- Comment reprendre du pouvoir citoyen et légitime dans l'organisation sociale, financière, culturelle de  notre société ?

 

Envies, besoins

 

Manger !

-Un (des) apéritifs gratuit(s) pour le public

- des repas partagés type fête des voisins

- une buvette et de la petite restauration payantes ? (en harmonie avec la fête votive !)

 

 

Loger les artistes et participants

 

 

Besoins logistiques

 

 

 

 

Faire entendre que les artistes ont besoin d’être rétribués.

 

 

 

 

Faire connaitre le problème de financement de la MJC

et susciter un soutien des citoyens

 

 

Réunir un peu d’argent pour financer les besoins du festival

 

Faire prendre conscience que la culture, c’est nous

 

  • Est-ce que ça peut être un moment de rencontre, de discussion, de table ronde ?

  • Quelle place pour les jeunes ?

  • Avoir une approche globale : arts, éducation, citoyenneté, écologie, mixité des classes sociales.

 

 

Comment réanimer la cité ?

 

 

Comment on implique les habitants dans cette idée de se réapproprier l’espace public ?

Que le citoyen soit acteur autant que spectateur

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Travailler sur la diversité culturelle du territoire et la transmission entre générations

  • Fabriquer quelque chose qui reste

 

  • Propositions artistiques et culturelles (intéressant de mélanger les disciplines)

 

 

Moyens, propositions

 

  • Récup auprès des commerçants (anticiper pour obtenir des promesses de dons)

  • Appel aux habitants

  • Chercher des sponsors

  • Le papi de Morgan fera peut-être des chichis !!!

  • Glanage

 

  • Un espace camping dans l’espace public

  • Des « tentes & breakfast » chez l’habitant

 

  • Trouver assez de bénévoles, faire appel à tout le tissu associatif

  • Solliciter les services techniques de la mairie

 

 

Système du chapeau ? Oui mais pas seulement : il faut aussi expliquer au public. Idée d’un groupe de bénévoles qui prendrait la parole pendant les spectacles et ferait circuler le chapeau.

  • Un chapeau « MJC »

 

 

 

  •  

  • Sponsors, mécènes ?

 

 

  • Trouver des animateurs pour créer un espace de discussion

  • Créer une bibliothèque

  • Avoir du contenu culturel, artistique, ludique, sportif… pour regrouper tous les acteurs de nos vies de citoyens.

  • Solliciter toutes les associations locales pour la programmation.

  •  

  • En amont, organiser une semaine d’atelier(s) collectif(s) sur la place.

 

Créer un espace-temps autonome le temps du festival

  • Idée d’un char-buvette en matériaux de récup’, construit collectivement

  • Avoir un espace de marché du partage, avec des livres, des jeux, des débats et des conférences

  • Que chacun puisse ouvrir son chez soi et dire : j’ai ça à la maison (tomates, jeu, savoir-faire…) et je peux le partager. Implique une cartographie de ces lieux pour que le public puisse naviguer.

  • Avoir des projections en continu, en intérieur et extérieur, des documentaires relatant ce qui a déjà été fait, et d’autres sur comment réinventer le citoyen.

  • Proposer aux habitants d’accrocher un signe distinctif à leur fenêtre (banderole ? question posée ?)

  • Proposer de placer une chaise devant chaque maison, qui serait reliée par un fil de laine

  •  

  • Créer un mur d’expression (le trouver !)

 

  • Reproduire les ateliers sur les mots qui avaient bien fonctionné l’an dernier

  • Faire entendre le provençal

 

Le char-buvette

 

  • Rosinante (musique)

  • Co de Lus (musique)

  • Graffeur MJC

 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now