Contact : MJC de Saint-Auban - 04 92 64 17 24 - carrefourdescultures.mjc@gmail.com 

A LA BONNE SOUPE !

 

Le 19 avril, la MJC organisait la première Disco Soupe du marché de Saint-Auban. Au programme : récup' sur les étals des marchands, pluche collective, cuisson en plein air, et enfin dégustation gratuite pour tous, et en musique s'il-vous-plaît... Succès assuré, malgré les quelques gouttes de pluie. Disco Soupe est un mouvement né à Paris pour sensibiliser le grand public au gaspillage alimentaire.  Merci à tous les commerçants et maraîchers qui nous ont offert leurs invendus !

Pour un mieux vivre ensemble
Soirée-rencontres

Centre social La Marelle, Association du Patrimoine, MJC, Point Rencontre, Médiathèque
28 novembre 2014, Château-Arnoux Saint-Auban 

 

Dans le cadre de Carrefour des Cultures, le centre social « La marelle », l’association du Patrimoine, la MJC, l’association Point Rencontre et la Médiathèque organisent une soirée pour mieux se connaître, débattre, partager autour des histoires, mémoires ouvrières, senteurs et saveurs, musique d'ici et d'ailleurs.


Vendredi 28 novembre 2014 à la salle des fêtes de Château-Arnoux - Entrée libre

Au programme :

- Des expositions sur l’usine, la guerre de 14/18, des stands ;
- Un débat « 100 ans de vivre ensemble à Château-Arnoux Saint-Auban et 100 ans de l’usine » ;
- Des stands culinaires où les habitants de Château-Arnoux Saint-Auban vont démontrer leurs savoir-faire ;
- Repas : spécialités algériennes, espagnoles, grecques, italiennes, marocaines, Martiniquaises, Mauriciennes,  pays de l’Est, portugaises, provençales, sénégalaises, turques, vietnamiennes au choix (tarif : 1€ la mini-portion à déguster) ;
- Musiques avec Romano Graï (Flamenco), Bernard Cheilan et un groupe de musique Berbère.

Un appareil productif en mutation
Rencontre-débat avec Jacques Garnier

Café-repaire - ACT - 5 février 2013, Château-Arnoux Saint-Auban, Le Stendhal

 

En évoquant la perspective de la désindustrialisation, le discours récurrent des experts risque de dramatiser exagérément une tendance actuelle effectivement préoccupante. Il risque aussi et surtout d’occulter les moteurs bien réels qui peuvent permettre à la France d’affronter efficacement les bouleversements économiques et sociaux qui s’annoncent.
En Provence-Alpes-Côte d’Azur, région que l’on peut considérer comme peu industrialisée, ces moteurs existent bel et bien. Progressivement émergés au sortir des crises douloureuses qui ont détruit ou altéré les anciennes bases productives de cette région, ces moteurs ont commencé à opérer. Au cours des cinquante dernières années, à la faveur de multiples interactions sociales, ils y ont généré une véritable mutation de l’appareil productif.

 

Jacques GARNIER est économiste, maître de conférences et chercheur-associé au Laboratoire d’Economie et de Sociologie du Travail (LEST, Aix-Marseille Université).
 Il est notamment l’auteur de " Un appareil productif en mutation. Les 50 ans qui ont tout changé en Provence-Alpes-Côte d’Azur " (Economica Anthropos, 2011)

« L’Education Populaire, monsieur,

ils n’en ont pas voulu ! »

Une autre histoire de la culture

Conférence gesticulée par Franck Lepage (Scop Le Pavé),

29 septembre et 1er octobre 2010, Marseille et Saint-Auban

 

" Et donc, en 1944, Mesdames et Messieurs, en France, on crée dans le Ministère de l’éducation nationale une chose incroyable, pour laquelle il aura fallu une Shoah de vingt millions de morts pour qu’on accepte cette idée.Cette idée toute bête, c’est qu’il est de la responsabilité de l’État de prendre en charge l’éducation politique des adultes. (...)

Et Mademoiselle Faure est chargée de ça, chargée de recruter des instructeurs nationaux d’éducation populaire. Elle va aller chercher dans ce que l’on appelle à l’époque " la culture populaire ". C’est un truc qui a disparu depuis que maintenant il y a la Culture. La culture a cessé très rapidement d’être populaire. On va donc chercher des gens du cinéma, des professionnels : Monsieur Chris Marker en fera partie un jour ; de la radio : Monsieur Pierre Schaeffer, qui va créer Radio France. On va chercher des gens du théâtre : Monsieur Hubert Gignoux ; on va chercher des gens du livre, des écrivains. On va chercher des économistes, on va chercher des ethnologues, on va chercher des professionnels du champ culturel. "

Contact : MJC de Saint-Auban - 04 92 64 17 24 - carrefourdescultures.mjc@gmail.com 

This site was designed with the
.com
website builder. Create your website today.
Start Now